09 73 73 88 54

Les études montrent que plus de 90 % des internautes utilisent les moteurs de recherche pour trouver ce qu’ils veulent sur le web, qu’il s’agisse de produits ou services ou simplement d’une information.

Les douze points qui suivent ont pour objet de résumer la philosophie, les principes et la méthodologie inhérents à la recherche d’un référencement naturel grâce à la rédaction SEO, et de vous faire entrevoir les rouages de l’industrie web :

1 – Le contenu prime sur tout le reste

 

Une rédaction de qualité professionnelle est le seul ingrédient obligatoire et décisif de la recette du succès en ligne.

Pour satisfaire lecteurs et robots d’indexation, il est fondamental de combiner une connaissance pointue des règles de la communication écrite avec des recherches approfondies vous permettant de collecter des informations et de connaître l’état du marché sur lequel vous vous lancez.

En proposant des contenus de qualité, il est possible de sortir un site web de l’ombre et de lui obtenir une bonne place dans les SERP (Search Engine Results Pages) de manière honnête et méthodique.

2 – Les statistiques sont vos amies

 

Devenez un maniaque des statistiques : mesurez tout, au mois deux fois, et vérifiez encore.

Certes, la création et l’optimisation d’un site tiennent plus de l’art que de la science, et une bonne intuition sera plus efficace que d’appliquer froidement des calculs savants.

Mais vous devez surveiller l’état de votre projet d’un œil scientifique, et cela passe par l’enregistrement et l’analyse des données statistiques : même si votre stratégie est belle, innovante, audacieuse, il faut vérifier ses effets sur le terrain.

Il existe de nombreux logiciels qui rendent le traitement des données plus facile, mais vous devrez vous y atteler sérieusement ; savoir qui sont les visiteurs de votre site et ce qu’ils y font est un minimum.

3 – Celui qui vous promet la première place sur Google vous trompe

 

Non, personne ne peut forcer Google (ou tout autre moteur de recherche) à mettre votre site en première position.

À moins de travailler chez Google et d’avoir accès aux données – mais avouez que vous seriez sacrément chanceux de trouver un professionnel prêt à compromettre sa place en modifiant l’algorithme de Google pour le référencement de votre site…

Les promesses de première place sont donc des publicités trompeuses.

Quoique, soyons honnêtes, elles ne sont pas des mensonges patentés : votre site peut bel et bien être en première place. Il l’est peut-être même déjà, d’ailleurs. N°1 pour une recherche sur des mots-clefs tellement précis voire loufoques que personne ne les tapera jamais, comme « gadget miniaturisé vert à pois rouges vernis », mais n°1 tout de même…

4 – Il n’est pas besoin de remuer ciel et terre

 

Soumettre votre URL à un demi-million de moteurs de recherche n’a aucun intérêt – et vous devez vous méfier des agences qui « offrent » de le faire pour vous.

90 % des requêtes passent par les quatre moteurs de recherche principaux, et 85 % par le seul Google.

Si l’adresse de votre site apparaît sur un site web renommé, ou mieux dans un annuaire, pas d’inquiétude : ces moteurs iront chercher l’information et la traiteront comme il se doit, et le fait que l’URL soit recensée par un obscur moteur botswanais recueillant sept visites par jour n’avancera pas à grand-chose – à moins que vous proposiez des safaris dans le désert du Kalahari, à la rigueur…

5 – L’optimisation n’est pas un « Paiement Par Clic »

 

Le lien entre accroissement du trafic et accroissement des ventes est indéniable ; toutefois, il ne faut pas confondre la rédaction SEO, qui vise à favoriser le référencement naturel de votre site pour multiplier le nombre de clients potentiels passant chez vous, et les campagnes de « Paiement Par Clic » (PPC ou pay-per-clic).

Ces dernières permettent des revenus immédiats mais l’indice de conversion est souvent très bas et le dispositif ne fonctionne que sur une durée limitée.

À l’inverse, une rédaction de qualité professionnelle porte ses fruits au bout de quelques temps, mais les bénéfices qu’elle génère vont se poursuivre – et même augmenter – sur le long terme. Il n’est pas rare de voir les revenus générés par un site soigneusement optimisé marquer un nouveau palier après une simple mise à jour, une publication d’article, ou l’arrivée d’un nouveau produit.

6 – «  SEO » n’est pas le nom d’une société secrète

 

Nul besoin d’incantations, de feux sacrés ou d’habits cérémoniels pour s’attirer la bienveillance des moteurs de recherche : il n’y a rien dans l’optimisation pour le web qu’on doive cacher à un client, à un juge ou à sa mère !

En somme, si l’on répond à demi-mots à vos questions et qu’il règne une atmosphère de mystère dans une agence web, méfiance.

Internet est participatif par nature, et en l’occurrence n’importe qui peut apprendre la rédaction optimisée, avec du travail et de l’investissement. Même si certains points techniques sont trop compliqués, l’essentiel doit pouvoir vous être expliqué simplement.

7 – Vous pouvez participer à l’optimisation de votre site

 

Même si vous pouvez confier tout le projet à un professionnel, vous pouvez mettre la main à la pâte pour alléger votre budget d’un bon tiers.

Près de 50 % des clients font ce choix : ils font appel aux services d’un concepteur-rédacteur pour fixer les objectifs à atteindre, analyser la situation et les données statistiques, définir les mots-clefs cibles et établir une stratégie, mais se chargent de tout ou partie de la réalisation.

Si le suivi du projet par le prestataire est de bonne qualité (suggestions, explications techniques, conseils méthodologiques…), c’est un très bon compromis.

8 – Mieux vaut préparer un plan de bataille avant de commencer

 

De nombreuses entreprises dépensent chaque mois des sommes considérables pour tenter d’optimiser leur site. Cette méthode de progression à tâtons ne porte pas ses fruits tout de suite (voire jamais) et peut être très onéreuse sur le long terme.

Il est plus intéressant de contacter un professionnel et de lui demander un diagnostic et une stratégie adaptée à votre cas et à votre budget dès le départ : l’investissement sera plus important sur le coup, mais ses retombées seront plus rapides, plus sûres et plus régulières.

9 – Internet n’est pas un conte de fées

 

Certes, les techniques de l’optimisation pour les moteurs de recherche favoriseront le développement de votre activité et de vos bénéfices.

Mais vous n’êtes pas seul sur le marché, et Internet est un espace de compétition : tout le monde veut être n°1. Alors gardez la tête froide, et souvenez-vous que sur le web, on peut passer rapidement de l’échec au succès – et inversement.

10 – Exister en ligne engage votre responsabilité

 

Dans la course à la première place, certains font passer l’objectif avant l’éthique et recourent à des méthodes discutables. Mais si l’un de vos prestataires emprunte une pente glissante, c’est votre responsabilité personnelle qui est engagée, car il s’agit d’un professionnel que vous avez engagé pour votre site, pour votre entreprise…

Avant de signer un contrat, vous devez donc connaître en détail la stratégie et les méthodes qui seront appliquées – et si l’on rechigne à vous répondre, faites machine arrière, car en webmarketing l’ignorance n’est pas seulement regrettable : elle met en danger votre réputation et celle de votre société.

11 – Tous les liens ne se valent pas

 

Le Page Rank (c’est-à-dire le score fondé sur le nombre de liens pointant vers vos pages) est déterminant pour le référencement de votre site.

Mais n’allez pas croire qu’il s’agit d’avoir le plus grand nombre de liens entrants possible : Google et ses concurrents font la différence entre un lien pertinent et un lien hors-sujet par rapport à votre contenu. Proposer des liens inutiles vous coûte des places car cela diminue la pertinence de votre site, qui est le critère n°1 des moteurs de recherche !

Évitez donc à tout prix les fermes de liens, les réseaux de liens prédéfinis, les générateurs automatiques de liens et toute autre méthode ne permettant pas une réelle vérification de la qualité des liens hypertextes.

12 – La création web ne se résume pas à du traitement de données

 

La relation qui lie un professionnel du SEO à son client est peut-être ce que l’on trouve de plus proche des relations commerciales « réelles » sur Internet.

Un concepteur-rédacteur ne peut pas se contenter des statistiques et d’un cahier des charges plus ou moins précis : il faut qu’il comprenne vos aspirations, l’identité professionnelle que vous voulez bâtir, les objectifs que vous voulez atteindre…

Alors si votre prestataire vous pose mille questions, qu’il vous contacte si souvent par téléphone ou e-mail que vous vous demandez si vous êtes son seul client, c’est une excellente nouvelle : un bon professionnel de la création web doit s’investir dans chaque projet comme s’il s’agissait du sien.

Grâce à ces douze vérités sur le monde de l’industrie web, vous devriez mieux comprendre comment se construit un bon référencement naturel, et être en mesure d’obtenir la place que votre site web mérite chez les moteurs de recherche.

Pin It on Pinterest

Doublez votre trafic sur votre site.

Recevez des guides marketing gratuit sur le référencement et les réseaux sociaux !

You have Successfully Subscribed!

DEVIS GRATUIT