09 73 73 88 54

Du point de vue d’un chef d’agence web pour la création de site internet, d’un webmaster, ou d’un directeur marketing, le changement permanent qui caractérise Internet est à la fois passionnant et inquiétant. L’information – mais aussi la désinformation – offerts par le web, les bénéfices qu’il promet, les règles qui le gouvernent évoluent si vite qu’il est impossible de s’y retrouver.

Ces changements constants ont abouti à une forte valorisation de la qualité de la rédaction. Cette valorisation a logiquement amené beaucoup de concepteurs-rédacteurs (ou copywriters) opportunistes à se prétendre professionnels du web et de la rédaction web.

Comprenez-moi bien : il y a nombre d’excellents rédacteurs que vous pouvez engager les yeux fermés. Le but de cet article n’est pas de vous faire peur, mais de vous aider à trouver un spécialiste  honnête et efficace.

Voici donc une liste de dix points sur laquelle appuyer votre recherche : il s’agit des dix choses que vous êtes en droit d’attendre de quelqu’un se disant rédacteur web, spécialiste du SEO ou concepteur-rédacteur sur Internet (voir également 10 choses à attendre de votre concepteur-rédacteur web et Comment profiter au mieux des services de votre concepteur-rédacteur web).

1 Connaître le SEO

 

Cela va de soi, tout rédacteur SEO doit avoir une connaissance solide des règles fondamentales de l’optimisation pour les moteurs de recherche. Il doit savoir que le référencement est essentiellement une question de pertinence (estimée vis-à-vis de l’intégration des mots-clefs) et d’importance (le nombre de liens entrants).

Bien d’autres paramètres complexes entrent en jeu, mais si votre interlocuteur ne semble pas maîtriser ces deux points essentiels, passez votre chemin.

Si vous désirez affiner vos connaissances pour pouvoir juger du degré d’expertise d’un prestataire, jetez un coup d’œil à:

Quelle place pour la SEO dans la réussite de votre entreprise sur internet ?

Qu’est-ce que la rédaction SEO ?

Comment écrire des titres percutants pour générer plus de trafic ? 

Vous aurez quelques indices sur les questions à poser pour évaluer ses compétences.

2 Attester d’une expérience concrète

 

Il est souvent sage de ne croire que ce que l’on voit – en tout cas, pour recruter un rédacteur, vous serez bien inspirés de ne pas vous contenter de ses affirmations !

Demandez simplement à voir quelques exemples de sites web pour lesquels il a obtenu de bons référencements naturels.

Notez que les concepteurs-rédacteurs SEO maîtrisant l’intégration de mots-clefs et la génération de liens sont assez rares : si vous en trouvez un et qu’il écrit bien, sautez sur l’occasion ! Il aura une connaissance très poussée – et utile ! – des moteurs de recherche.

3 Savoir combien de mots-clefs cibler

 

Le but du jeu n’est pas de saturer chaque page de mots-clefs : vos articles seraient illisibles et la pertinence de votre contenu réduite à néant.

Posez donc la question : combien de mots-clefs choisir par article ? Espérons que votre interlocuteur vous répondra deux, à la limite trois… En effet, se concentrer sur deux mots-clefs permet de les utiliser plus fréquemment sans nuire à la lisibilité du texte.

4 Annoncer clairement si le choix des mots-clefs est pris en charge

 

Avant d’entamer la rédaction web, quelqu’un doit définir les mots-clefs à cibler pour obtenir un bon référencement.

Votre concepteur-rédacteur doit être capable de le faire, mais il est souvent plus rentable que cette étape soit confiée à quelqu’un en interne et non à un prestataire extérieur.

Il faut donc que les choses soient claires : ne considérez pas que votre copywriter se chargera automatiquement de cette tâche si le sujet n’a pas été abordé, car de son côté il pensera peut-être que vous préférez le faire vous-même pour alléger votre budget !

5 Choisir stratégiquement les mots-clefs

 

Votre rédacteur doit vous proposer son aide et ses conseils quant au choix de vos mots-clefs.

Dans la plupart des industries, la concurrence sur les mots-clefs est tellement rude que vous devrez vous rabattre sur des termes très spécifiques (la longue traîne) pour espérer un référencement modeste – au moins au début.

Par exemple, si vous êtes dans l’industrie automobile, vous ne pouvez pas commencer en ciblant le mot « voiture », car la concurrence est démentielle (au moment où j’écris, Google renvoie environ 183.000.000 résultats pour cette entrée) et les géants de l’industrie automobile dominent déjà les moteurs de recherche pour ce terme générique. Il sera donc plus intelligent d’utiliser une expression plus restrictive, comme « voiture sportive française » (seulement 610.000 résultats sur Google à l’heure qu’il est).

La seconde raison de préférer des mots-clefs précis est qu’ils vous apporteront une audience plus pertinente.

6 Indiquer clairement le volume à produire

 

Assurez-vous que votre copywriter donne une estimation la plus précise possible du nombre de mots qu’il compte rédiger par page.

S’il est nécessaire de fournir un volume minimal pour la plupart de vos pages web, il est inutile d’en écrire trop.

Les limites à ne pas dépasser sont fonction de votre secteur d’activité, de l’utilité de l’article, des besoins du public visé… C’est toujours un équilibre délicat à trouver, mais sachez qu’il est possible d’avoir une bonne indexation avec 300 ou 350 mots par page, alors ne vous laissez pas tromper et ne payez pas plus que ce qu’il vous faut !

7 – Établir et analyser les mesures de densité

 

La rédaction optimisée pour les moteurs de recherche ne repose pas sur des conjectures : l’intégration des mots-clefs doit être justement dosée, et la qualité d’un texte SEO s’estime par des mesures de densité (comprenez la fréquence à laquelle les mots-clefs sont employés dans le texte).

Cette densité s’exprime en pourcentage du volume textuel total : si un mot-clef apparaît 10 fois dans une page de 200 mots, sa densité est de 5 %.

A priori, votre prestataire devrait viser une densité totale de 2 à 5 %, l’idéal est d’intégrer deux à trois occurrences du mot-clef principal, et une ou deux des termes secondaires afin de baliser l’article sans l’alourdir. En tout cas, des densités supérieures à 5 % corrompent la qualité du texte, que les robots d’indexation peuvent même prendre pour un spam !

Un bon rédacteur SEO connaît l’importance de ces mesures de densité et sera heureux de vous présenter les résultats statistiques détaillés obtenus pour chaque terme.

8 Savoir où placer les mots-clefs

 

La question du placement stratégique des mots-clefs dans la structure du texte est un vieux et épineux débat.

Si l’on ne sait pas précisément quel est l’impact de la position d’un terme sur sa lecture par les robots d’indexation, tout le monde s’accorde à dire qu’elle entre en ligne de compte, et qu’un mot apparaissant en début et en fin de texte, dans des liens, ou mis en gras est généralement plus efficace.

9 Créer l’architecture du site et un maillage de liens internes (hypertextes)

 

L’indexation est grandement facilitée si les robots peuvent accéder à une page depuis une autre : cela signifie que la rédaction optimisée pour les moteurs de recherche doit intégrer des liens internes vers les autres pages du site.

Créer un tel maillage de liens peut être difficile, surtout si votre projet est complexe et/ou volumineux ; dans ce cas, votre concepteur-rédacteur web doit être capable de définir l’architecture du site, ce qui implique de décomposer votre contenu en sections, qui auront chacune leur page de sommaire. Ces sommaires doivent être accessibles depuis les niveaux structurels supérieurs et inférieurs, et être liés entre eux ainsi qu’aux articles plus pointus de la section. De cette manière, les robots peuvent explorer aisément l’architecture de votre site, de sa surface à ses derniers embranchements, et visiter toutes les sections et pages créées.

10 Ne pas promettre monts et merveilles

 

Oui, un bon spécialiste du SEO peut jouer un rôle significatif dans la progression de votre référencement naturel : en valorisant votre contenu par une utilisation appropriée des mots-clefs, il renforcera la pertinence de votre site web.

Mais il ne vous décrochera pas la Lune non plus : si l’on vous promet de faire décoller votre référencement en quelques jours, prudence !

Si votre rédacteur produit de bons textes avec des liens renvoyant vers votre site, vous pourrez multiplier le nombre de liens entrants et donc améliorer votre indexation et référencement en transmettant ces pages à des sites de publications d’articles en ligne.

Votre prestataire devrait être en mesure de soumettre vos articles à de nombreux sites de ce type. Ces plates-formes sont utilisées par des milliers d’éditeurs de newsletters et d’articles dans le monde entier, et les meilleurs articles sont vite remarqués et republiés en abondance. Et chaque nouvelle publication ajoute un lien pointant vers votre site !

Si vous désirez soumettre des articles de votre cru, votre concepteur-rédacteur devrait pouvoir vous vendre une liste d’une cinquantaine de sites pour seulement 90€ environ.

Le professionnel de la rédaction web est un allié précieux de votre marketing : vous devez le sélectionner avec soin. Maintenant que vous savez ce que tout bon concepteur-rédacteur est censé faire, vous avez toutes les clefs en main pour poser les bonnes questions et choisir en toute connaissance de cause.

Doublez votre trafic sur votre site.

Recevez des guides marketing gratuit sur le référencement et les réseaux sociaux !

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

DEVIS GRATUIT